Larry Williams

Larry Williams

Larry Williams est un citoyen du monde. Né en Allemagne d’un père militaire originaire de Terre-neuve et d’une mère originaire de Saskatchewan, il a vécu dans plusieurs villes au Canada avant que sa famille s’établisse en Ontario. La vie l’a finalement amené à Saint-Adelme, où il a décidé d’y construire son foyer et d’y développer son talent artistique.

En 1990, Larry rencontre sa conjointe Christine, native de Saint-Adelme. « C’est une aventurière, elle a beaucoup voyagé et l’un de ses rêves c’était d’aller vivre dans le grand Nord. Je l’ai suivie! » confie Larry avec un grand sourire. Celui-ci avait alors complété une maitrise à l’école des beaux-arts et le monde s’ouvrait à lui. Trois ans après leur rencontre, ils déménageaient à Inukjuak et y restèrent pendant plus de 8 ans. Lui enseignait l’anglais et elle le français.

Larry a su développer ses habilités interculturelles pour évoluer dans diverses cultures où sa langue natale, l’anglais, était minoritaire. Il lui a fallu beaucoup d’adaptation et de patience pour affirmer aujourd’hui « Je me sens pleinement Saint-Adelmois !! ». Même s’il visitait la famille de Christine tous les étés, ce n’était pas suffisant pour consolider cette seconde langue. « Au début, je ne parlais pas du tout français. Au fil du temps, ce n’était plus la langue la difficulté, mais l’accent! »

C’est en 2000, que le couple décide de s’installer à Saint-Adelme. Plusieurs facteurs influencent cette décision : le décès de la mère de Christine, sa seconde grossesse, le besoin viscéral de léguer à ses enfants un héritage ancré dans une « ville d’attache » et de connaitre leur grand-père.

« Je suis fier d’avoir transmis à mes enfants Camille, Jamie et Alice, la passion pour la place d’où ils viennent! »

Larry est un artiste peintre. Ses œuvres mettent en lumière les éléments de la nature sous différents angles. Un beau mélange de texture, de matière et de couleurs. Pendant plusieurs années, il s’est consacré à son art et s’est impliqué en tant que président dans le conseil d’administration de la galerie d’art de Matane. Depuis 2009, il travaille au Service public fédéral à Matane en tant qu’agent de service clientèle où il échange chaque jour avec des collègues de tout le pays.

Son intégration dans la municipalité a été facilitée par sa conjointe. « Je reste le mari de Christine, même si ça fait plus de 20 ans que je vis ici » avoue Larry. Il a aussi pu développer des relations d’amitié avec des membres de la famille de Christine, car « ici tout le monde se connait » !

À son arrivée, il a participé à plusieurs activités pour les nouveaux arrivants. Anne Collin, enseignante à l’école de Saint-Adelme, témoigne de son implication tant auprès des enfants que dans différents projets artistiques. « Dans mes classes, Larry donnait des ateliers d’art et de peinture qu’on avait surnommé « À la manière de Larry ». Il a également réalisé des décors pour le Théâtre du Bedeau! ».

Larry Williams est un passionné dans l’âme! Passionné par l’art, le bois, l’histoire, la transmission de sa créativité mais aussi par sa municipalité d’adoption, Saint-Adelme. Il souhaite qu’elle se vitalise et puisse accueillir de nouveaux arrivants qui découvriront et apprécieront, à leur tour, la quiétude de son coin de pays.

Rédaction : SANAM
Photos en extérieur : Atelier Camion
Autres photos : Gracieuseté de Larry Williams

Témoignages en emploi  |  Ils ont choisi La Matanie  |  Qui sommes-nous  Remerciements